ARTS DE FRANCE   Portail de l'artisanat et des métiers d'art
Document printed on:  [19 Novomber 2017]
Les vrais chiffres sur les revenus des patrons

Pour la deuxi?me ann?e cons?cutive, la publication d'une ?tude sur les salaires des patrons masque la r?alit? et entretient une lutte des classes artificielle et instrumentalis?e. Il convient, d?s lors de s'interroger sur la capacit? des commanditaires de cette ?tude ? appr?hender et donc d?fendre la r?alit? du patronat r?el. Le Cerf publie les vrais chiffres des revenus des patrons..

L'enqu?te publi?e dans La Tribune du 31 janvier et qui pr?tend donner une information pertinente sur les patrons ne porte en fait que sur les dirigeants salari?s, soit 175 120 personnes, moins de 8% des patrons en France !

Avec 2,3 millions de TPE, il est surprenant et non significatif de ne parler que de la minorit? non repr?sentative du patronat. Car, toujours selon l'Insee, le revenu moyen des entrepreneurs individuels par exemple s'?l?ve en 2005 ? 25 900 euros par an et stagne, en euros constants, depuis 2000*. Leur pouvoir d'achat s'est, lui, d?grad?. Ils sont pourtant plus de 850 000 et gagnent deux fois moins que les 51 963 euros annonc?s dans le quotidien La Tribune comme r?f?rence !

Des patrons ? la peine pour 6,14 euros/heure en moyenne

Pour compl?ter cette enqu?te sur les revenus des patrons de PME, il faudrait ?galement ramener ce chiffre au temps de travail effectu? : certains s'apercevraient alors que la majorit? des patrons ne gagnent m?me pas un Smic horaire !

Cette r?alit?, d?j? alarmante, ne tient pourtant pas compte des micro-entreprises. Car dans ce cas, le revenu moyen tombe ? 22 100 euros, soit 6,14 euros/heure, pour des patrons qui font pr?s de 70 heures par semaine !

Il convient enfin de souligner que le revenu de ces patrons, r?v?l? par l'Insee, n'est autre que le b?n?fice de l'activit?. Avec des montants aussi faibles, comment pr?tendre augmenter les revenus des salari?s par la participation ? Cette derni?re option, d?fendue et promue par les m?mes syndicats qui se pr?tendent repr?sentatifs, pr?voit-elle ?galement de partager les pertes ? Car, au risque d'aller contre les id?es re?ues, le patron est la premi?re "victime" des al?as de l'activit?, n'h?sitant pas ? rogner sur ses propres revenus (d?j? faibles) pour garantir la p?rennit? de l'entreprise !

Enfin, les m?mes se f?licitent d'avoir augment? le co?t des licenciements au motif de les faciliter : c'est oublier le manque de moyens de la majorit? des entreprises, attest? par les revenus des patrons.

Vouloir repr?senter et n?gocier au nom de la collectivit? n?cessite ? tout le moins de conna?tre ceux au nom desquels on pr?tend le faire ! ou bien est-ce trop demander ? Mais dans ce cas, r?former la repr?sentativit? est plus qu'une urgence, car les actifs les plus pr?caires ne peuvent ?tre maintenus ? l'?cart des discussions dont ils font constamment les frais.

Je vote pour une vraie r?forme
de la repr?sentativit? des organisations patronales
*LES REVENUS DES ENTREPRENEURS INDIVIDUELS EN 2005, INSEE PREMIERE N?1175 - FEVRIER 2008,
http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1175/ip1175.html


Parce que nous sommes des millions, nous serons entendus !
Cr?ateurs d'emplois et de richesse de france (Cerf)
1?re plateforme de repr?sentation des Tr?s Petites Entreprises - Association loi 1901
24, avenue Gabriel - 75008 Paris
Tel : 09 51 74 23 73
Fax : 01 40 99 93 23
Web: www.lescreateurs.org

 All rights reserved. Copyright© 2017 www.artsdefrance.com
 Article "Trade Chambers" Sources Créateurs d'emplois et de richesse de france (Cerf)
 13,841 views


    

w w w . a r t s d e f r a n c e . c o m   :   a r t i s a n s    d i r e c t o r y   . . .